ACTUALITÉS

Réorganisation de NOVARTIS avec des suppressions de postes.

Novartis prévoit de licencier jusqu’à 8 000 employés dans le monde.

Novartis prévoit de licencier jusqu’à 8 000 employés dans le monde alors que le groupe suisse poursuit sa transformation de plusieurs années en une entreprise plus rationalisée, a confirmé un porte-parole.

Le fabricant de médicaments suisse met en place de nouvelles configurations organisationnelles à son siège et ailleurs et travaille à «rationaliser» des fonctions telles que la finance, le juridique, la communication et l’engagement.

Le résultat sera une structure « plus légère et plus simple » pour Novartis dans son ensemble, a déclaré le porte-parole.

Les suppressions d’emplois représentent plus de 7 % de l’effectif mondial de 108 000 personnes de l’entreprise.  En Suisse, Novartis prévoit de supprimer environ 1.400 postes, soit 12% des 11.600 emplois dans son pays d’origine, a ajouté le porte-parole.

L’objectif dru PDG, Mr. Narasimhan est de générer des économies annuelles de 1 milliard de dollars d’ici 2024 et de réduire les frais de vente, généraux et administratifs qui sont plus élevés chez Novartis que chez nombre de ses pairs.

Au cours de ses quatre années en tant que PDG, Narasimhan s’est concentré sur la rationalisation et la modernisation de l’entreprise.

Il a supervisé la vente d’une participation dans une coentreprise de santé grand public avec GlaxoSmithKline, la scission de l’unité de soins oculaires Alcon de la société et la cession d’une participation dans son compatriote fabricant de médicaments suisse Roche. Il envisage également de vendre ou de céder la division des médicaments génériques Sandoz de la société pour se concentrer sur des produits de prescription de marque plus rentables.

En avril, Narasimhan a détaillé les plans de fusion des unités pharmaceutiques et d’oncologie de Novartis en une division « médicaments innovants » et de combiner ses opérations techniques avec les divisions client et technologie. La société a également décidé de réorganiser sa haute direction et a annoncé que trois dirigeants clés, dont le médecin-chef John Tsai, partiraient.

Source : Biopharmadive

 

Nos derniers articles

Lutter contre l’insulinorésistance
Lutter contre l’insulinorésistance

De petites vésicules produites par le tissu graisseux semblent constituer des convoyeurs stables de l’adiponectine, une hormone qui joue un rôle clé dans le métabolisme du glucose.

lire plus
Amorçage de l’industrialisation dans l’Hexagone
Amorçage de l’industrialisation dans l’Hexagone

Les start-up et les PME innovantes en santé multiplient les initiatives de relocalisation industrielle de nouveaux produits pharmaceutiques et de dispositifs médicaux en France. La priorité étant par ailleurs de relocaliser une part de CDMO.

lire plus