ACTUALITÉS

DELPHARM continue sa route vers le « full service » dans les injectables.

Delpharm vient d’annoncer l’acquisition du centre de développement de Leiden aux Pays-Bas appartenant au laboratoire indien Dr Reddy’s.

Créée en 1995, ce centre de développement est spécialisé dans le développement et la production de formulations injectables pour les molécules chimiques et les produits biologiques, notamment pour fabriquer des lots pour les essais cliniques. S’étendant sur 3 500 mètres carrés, le centre de Leiden emploie au total 40 personnes

« Des investissements sont prévus, mais pas dans l’immédiat, plutôt dans le courant de lannée », précise une porte-parole du groupe. Le montant de la transaction, déjà finalisée, n’a pas été révélé par Delpharm. « Nous sommes fiers dacquérir ce centre à Leiden, qui complète notre offre de services de développement, organisée par plateformes technologiques, pour des médicaments injectables, ophtalmiques, oraux, liquides et semi-solides. Nous réalisons également dimportants investissements sur lensemble de nos sites de production pour offrir un service complet à nos clients, permettant ainsi daccélérer laccès des patients aux nouveaux médicaments », a indiqué Jean-Bernard Dumas, le directeur développement pharmaceutique de Delpharm.

Cette acquisition traduit les ambitions du façonnier de se positionner comme un acteur complet de l’injectable, allant de la formulation et du développement analytique à la fabrication des lots cliniques de phase I, en passant par les affaires réglementaires.

Dans ce domaine des injectables, rappelons les investissements récents :
– En mars 2022, c’est à Boucherville, au Québec (Canada), que Delpharm concluait le rachat d’une installation de production appartenant initialement à Sandoz. Une usine, elle aussi spécialisée dans les produits injectables – principalement des ampoules et des flacons stériles
– En mai 2022, Delpharm réalisait, sur son site de Tours (Indre-et-Loire), un investissement de 28 millions d’euros destiné à ajouter une nouvelle ligne stérile spécialisée sur la fabrication de seringues préremplies et entre 20 et 40 salariés à cette usine.

Ce sont donc quatre sites industriels de production d’injectables que compte Delpharm, un canadien, et trois français : à Tours, Dijon (Côte-d’Or) et Saint-Rémy (Saône-et-Loire).

Avec l’acquisition du centre de Leiden, la CDMO veut aller plus loin que la simple production.

« Outre étendre notre présence géographique, cette acquisition témoigne de notre volonté de proposer des produits à haute valeur ajoutée, y compris pour des formulations complexes telles que liposomes, suspensions, microsphères, formes à libération prolongée et émulsions », précise DELPHARM.

Sources : Actu Labo, Usine Nouvelle et Communiqués de presse

 

Nos derniers articles

Lutter contre l’insulinorésistance
Lutter contre l’insulinorésistance

De petites vésicules produites par le tissu graisseux semblent constituer des convoyeurs stables de l’adiponectine, une hormone qui joue un rôle clé dans le métabolisme du glucose.

lire plus
Amorçage de l’industrialisation dans l’Hexagone
Amorçage de l’industrialisation dans l’Hexagone

Les start-up et les PME innovantes en santé multiplient les initiatives de relocalisation industrielle de nouveaux produits pharmaceutiques et de dispositifs médicaux en France. La priorité étant par ailleurs de relocaliser une part de CDMO.

lire plus