ACTUALITÉS

De nouvelles technologies pour le traitement des cancers

Vaccination ou développement de conjugués anticorps-médicaments, la recherche de solutions pour lutter contre les cancers expérimente différentes voies.

L’INSERM publie une interview de Olivier Adotevi, directeur de l’équipe TIMC au laboratoire RIGHT à Besançon, dont l’équipe vient de publier les résultats d’un essai de vaccination anticancer dans la revue de cancérologie, Journal of Clinical Oncology. 

« […] Ce vaccin a pour cible la télomérase, une enzyme responsable de l’immortalité des cellules cancéreuses, qui est retrouvée dans la majorité des cancers, ce qui en fait un vaccin quasi-universel. […]

L’objectif de ce premier essai de phase I/II était d’évaluer la tolérance, l’immunogénicité et les premiers signaux d’efficacité du vaccin. Cette première étude a été réalisée dans le cancer du poumon.»

« […] Les principaux résultats publiés dans le Journal of Clinical Oncology mettent en avant la preuve de son innocuité, de sa bonne tolérance et de son efficacité. Les trois doses testées dans cet essai, déclenchent une réponse immunitaire équivalente chez environ 80 % des patients. De plus, une amélioration de la survie a été observée chez la moitié des patients répondeurs au vaccin […] »

« Le développement d’UCPVax se poursuit et il est actuellement testé, soit seul, soit en combinaison avec d’autres thérapies anticancéreuses dans différents types de cancer tels que le glioblastome, les cancers liés au Papillomavirus Humains, le cancer du poumon et plus récemment dans le cancer du foie. Plus de 200 patients, ont d’ores et déjà reçu le vaccin UCPVax dans le cadre de ces essais de phase II. […]

Notre objectif à terme est d’amener ce vaccin jusqu’en phase III. Pour ce faire nous aurons alors besoin d’un accompagnement industriel. » 

De son côté, Pheon Therapeutics, spécialiste majeur des conjugués anticorps-médicaments (ADC) développant des ADC de nouvelle génération pour un large éventail de cancers difficiles à traiter, a annoncé avoir obtenu un financement de 68 millions de dollars (68,3 M€) de série A en mars 2022. Cet investissement permettra à Pheon de faire progresser son programme phare ADC jusqu’à la preuve de concept clinique et d’établir un pipeline de nouveaux ADC. Le financement a été mené par Brandon Capital, Forbion et Atlas Venture, avec la participation de l’investisseur d’amorçage Research Corporation Technologies (RCT).

Au nom du conseil d’administration, le président Jonathan Tobin, associé chez Brandon Capital, a déclaré : « Ces dernières années, les médicaments ADC ont commencé à montrer une efficacité clinique sans précédent grâce, d’une part à une meilleure compréhension des propriétés qui rendent un ADC efficace, et d’autre part au développement de charges utiles et de cibles de nouvelle génération. Nous sommes enthousiasmés par le potentiel de la cible d’anticorps de Pheon, première de sa catégorie, couplée à sa nouvelle technologie de charge utile, pour apporter une contribution significative au domaine des ADC et aux patients atteints de cancer […] ».

Sources : INSERM, MyPharma-editions

 

Nos derniers articles

Lutter contre l’insulinorésistance
Lutter contre l’insulinorésistance

De petites vésicules produites par le tissu graisseux semblent constituer des convoyeurs stables de l’adiponectine, une hormone qui joue un rôle clé dans le métabolisme du glucose.

lire plus
Amorçage de l’industrialisation dans l’Hexagone
Amorçage de l’industrialisation dans l’Hexagone

Les start-up et les PME innovantes en santé multiplient les initiatives de relocalisation industrielle de nouveaux produits pharmaceutiques et de dispositifs médicaux en France. La priorité étant par ailleurs de relocaliser une part de CDMO.

lire plus