Quelques fusions et acquisitions annoncées récemment.

publié le 11 Oct, 2022

Les « big pharma » et « big CDMO » sont toujours en recherche d’acquisitions. Exemples avec notamment ASTRA ZENECA et PFIZER.

ASTRAZENECA  (UK) / LOGIC BIO (USA)

L’unité des maladies rares d’AstraZeneca, Alexion, va acquérir le spécialiste de l’édition de gènes LogicBio Therapeutics dans le cadre d’un petit accord de rachat, ont annoncé les sociétés. Selon les termes de l’accord, Alexion acquerra toutes les actions en circulation de LogicBio pour une valeur totale de la transaction d’environ 68 millions de dollars. L’acquisition élargira la présence d’Alexion dans l’édition de gènes, un domaine que sa société mère AstraZeneca a commencé à explorer.

PFIZER (USA) / BIOHAVEN (USA)

Pfizer annonce la finalisation de son acquisition de Biohaven Pharmaceutical Holding Company, le fabricant de NURTEC ODT (rimegepant), un traitement antimigraineux innovant approuvé pour le traitement aigu et la prévention de la migraine épisodique chez les adultes. L’acquisition apporte à Pfizer un portefeuille d’antagonistes prometteurs des récepteurs du peptide lié au gène de la calcitonine (CGRP), notamment, le Rimegepant, le Zavegepant et un portefeuille d’actifs précliniques pour le CGRP. Cette transaction a atteint environ 11,6 milliards de dollars.

CATALENT  (USA)/ METRICS CONTRACT SERVICES (USA)

Catalent, Inc. a conclu un accord pour acquérir Metrics Contract Services, une organisation spécialisée de développement et de fabrication sous contrat à service complet  (CDMO full service) avec une installation à Greenville, en Caroline du Nord, pour 475 millions de dollars auprès de Mayne Pharma Group Limited.

INCYTE (USA) / VILLARIS (USA)

Villaris développe notamment un anticorps monoclonal (auremolimab) contre le vitiligo, prévu pour entrer en développement clinique en 2023. Incyte se renforce ainsi à nouveau dans ce domaine, après avoir décroché une autorisation pour sa crème Opzelura.

Les actionnaires de Villaris percevront un paiement initial de 70 millions $, avec un potentiel de 1,36 milliard $ en paiements d’étape supplémentaires

GENFIT  (France)/ VERSANTIS (Suisse)

Cette acquisition conforte la position de GENFIT en tant que leader dans l’Acute-on-Chronic Liver Failure (ACLF), les maladies aigues du foie.

Cela allie l’expertise de Versantis au savoir-faire de GENFIT dans la conduite de
programmes de développement complexes dans les maladies du foie, afin de
renforcer et accélérer la recherche et le développement. Les termes du contrat incluent un paiement initial de 40 millions CHF, un agrégat de 65M millions CHF en paiements additionnels potentiels conditionnés à l’atteinte d’étapes réglementaires et cliniques, et un tiers des bénéfices nets issus de la vente potentielle du Priority Review Voucher, si ce dernier est accordé par la FDA

Sources : Communiqués d’entreprises

A lire aussi …

Sommet Choose France 2024

Sommet Choose France 2024

Neuf projets d'investissements étrangers issus d'entreprises de l'industrie pharmaceutique ont été annoncés. Au total,...