ACTUALITÉS

Quelques acquisitions dans la pharma.

Cette semaine, LILLY, ASTELLAS et NOVARTIS annoncent des acquisitions et partenariats.

ELI LILLY (USA)/ VERVE (USA)

Eli Lilly rejoint le peloton des fabricants de médicaments visant à traiter les maladies cardiovasculaires en ciblant la lipoprotéine(a). Le groupe américain a acquis Verve Therapeutics pour 60 millions de dollars pour les droits sur son approche d’édition de gènes unique pour la protéine problématique.

Des niveaux élevés de Lp(a), une protéine dérivée du foie qui circule dans le sang, sont associés à un risque plus élevé de crise cardiaque, d’accident vasculaire cérébral et d’autres événements cardiovasculaires. 

Il engage jusqu’à 465 millions de dollars en étapes, plus des redevances, pour les droits du programme Lp (a). Lilly financera les travaux jusqu’à la fin de la phase 1 même si cette étape des travaux sera entreprise par Verve. Après ce point, la biotechnologie aura la possibilité de partager les coûts et les bénéfices du programme.

ASTELLAS (Japon) / CULLGEN (USA)

Astellas Pharma Inc. et Cullgen Inc. ont annoncé une collaboration de recherche et un accord d’option exclusif pour découvrir de multiples dégradeurs de protéines innovants. Selon les termes de l’accord, les deux sociétés visent à développer plusieurs dégradeurs de protéines ciblés en combinant la plate-forme exclusive de dégradation de protéines ciblées uSMITE™ de Cullgen comprenant de nouveaux ligands E3 avec les capacités de découverte de médicaments d’Astellas. Cullgen et Astellas mèneront en collaboration des recherches conjointes pour identifier des candidats au développement clinique, précédemment identifié par Cullgen comme un dégradeur de protéines du cycle cellulaire pour le traitement du cancer du sein et d’autres tumeurs solides.

La rémunération totale de Cullgen pourrait dépasser 1,9 milliard de dollars si Astellas exerce toutes ses options de licence et si toutes les étapes de tous les programmes sont atteintes. Cullgen est également éligible pour recevoir des redevances d’Astellas sur toute vente commerciale potentielle.

NOVARTIS (Suisse) / CHINOOK (USA)

NOVARTIS se renforce sur le traitement des maladies rénales. Le laboratoire suisse va en effet débourser 3,5 milliards de dollars (3,2 Mrds €) pour faire l’acquisition de Chinook Therapeutics, une biotech américaine spécialisée dans le domaine. Fondée en 2019 et basée à Seattle (États-Unis), Chinook dispose de quatre programmes dans son pipeline, en particulier axés sur la maladie de Berger, appelée aussi néphropathie à IgA.

EUROBIO SCIENTIFIC (France) / DID (Italie)

Eurobio Scientific, groupe français leader dans le diagnostic médical in vitro de spécialité, annonce la signature d’un accord en vue d’acquérir 100% du capital de Diagnostic International Distribution SPA (« DID »), société spécialisée dans la distribution de tests de diagnostic in vitro sur tout le territoire italien. L’acquisition devrait être finalisée dans un délai d’environ 45 jours. En 2022, DID a réalisé 26,8 M€ de chiffre d’affaires. L’acquisition, dont les conditions financières ne sont pas communiquées, a été payée en numéraire.

BIOSYNEX (France) / INNOXA (France)

BIOSYNEX  annonce  l’acquisition de l’activité « Soins Oculaires » des laboratoires INNOXA :Une gamme de produits de soins et de prévention qui renforce la Division Pharmacie du Groupe BIOSYNEX et qui lui ouvre un nouveau marché, tant en France qu’à l’International dans le domaine de la sécheresse oculaire.

Sources : Communiqués d’entreprises

 

Nos derniers articles

Lutter contre l’insulinorésistance
Lutter contre l’insulinorésistance

De petites vésicules produites par le tissu graisseux semblent constituer des convoyeurs stables de l’adiponectine, une hormone qui joue un rôle clé dans le métabolisme du glucose.

lire plus
Amorçage de l’industrialisation dans l’Hexagone
Amorçage de l’industrialisation dans l’Hexagone

Les start-up et les PME innovantes en santé multiplient les initiatives de relocalisation industrielle de nouveaux produits pharmaceutiques et de dispositifs médicaux en France. La priorité étant par ailleurs de relocaliser une part de CDMO.

lire plus