Post-COVID : MODERNA étoffe son portefeuille.

publié le 29 Mar, 2023

Avec les profits tirés de son vaccin, MODERNA poursuit ses acquisitions de technologies.

Moderna dispose de plus de 18 milliards de dollars à la fin de 2022 grâce aux revenus générés par son vaccin COVID-19. 

Cette année, la société augmente ses dépenses en recherche et développement à 4,5 milliards de dollars, afin d’alimenter ses prochains moteurs de croissance.

De plus en plus, Moderna explore les médicaments basés sur les gènes et différentes applications de son expérience avec l’ARN messager et les nanoparticules lipidiques, les sphères grasses utilisées pour administrer son vaccin COVID-19.

OriCiro

Avec l’accord avec OriCiro, Moderna a déclaré avoir obtenu les meilleurs outils de sa catégorie pour la synthèse d’ADN plasmidique.

Life Edit

L’accord de licence avec Life Edit lui a donné accès à une bibliothèque d’outils d’édition de gènes qui, selon elle, pourraient potentiellement permettre une plus grande polyvalence.

Vertex

Sa collaboration de trois ans avec Vertex Pharmaceuticals est également axée sur de nouvelles approches d’administration dans les poumons pour traiter la fibrose kystique.

Metagenomi

Cette équipe a été suivie un an plus tard par l’accord de Moderna avec la startup californienne Metagenomi qui lui a donné accès aux outils d’édition de gènes basés sur CRISPR de la startup. 

Generation Bio

Avec l’achat de Generation Bio pour 40 M$, Moderna prévoit de faire progresser «le ciblage des cellules immunitaires in vivo en tant que nouvelle classe de médicaments génétiques». 

Vaccins

De manière générale, Moderna souhaite utiliser sa technologie de vaccin à base d’ARN messager pour des maladies au-delà du COVID. Les ventes de son vaccin COVID-19 devraient tomber à seulement un tiers de son total de 2022, et son prix catalogue de 130 $ a suscité de vives critiques aux États-Unis.

Le vaccin expérimental contre la grippe basé sur l’ARNm de Moderna a montré des résultats mitigés dans les données d’essai de phase 3 rapportées le mois dernier, et la société prévoit de communiquer prochainement les données d’un autre essai de phase 3. La société prévoit également de soumettre une demande d’approbation pour son candidat vaccin contre le virus respiratoire syncytial aux États-Unis cette année après avoir annoncé des résultats positifs en janvier.

Merck & Co. a autorisé le vaccin personnalisé contre le cancer de Moderna, qui s’est révélé prometteur dans une étude de phase intermédiaire fin 2022 et pourrait entrer dans un essai de phase 3 cette année.

Source : Biopharmadive

A lire aussi …

Sommet Choose France 2024

Sommet Choose France 2024

Neuf projets d'investissements étrangers issus d'entreprises de l'industrie pharmaceutique ont été annoncés. Au total,...