ACTUALITÉS

Pénurie de médicaments

Le 17 mai, l’EMA a publié un guide en 10 points pour faire face aux pénuries de médicaments.

L’Agence européenne des médicaments (EMA) a publié un nouveau guide qui énumère 10 mesures que les parties prenantes peuvent suivre pour faire face à d’éventuelles pénuries de médicaments. Les recommandations portent sur la transparence et le partage d’informations entre les parties telles que les fabricants, les distributeurs et les régulateurs.

Les pénuries de médicaments sont devenues de plus en plus préoccupantes pour les régulateurs du monde entier après la perturbation des chaînes d’approvisionnement pendant la pandémie de COVID-19. Pour résoudre ce problème, l’EMA a publié le 17 mai un guide destiné aux titulaires d’autorisations de mise sur le marché, aux fabricants, aux autorités nationales compétentes et aux autres parties prenantes à suivre afin de prévenir les pénuries de médicaments.

Les recommandations énoncées dans les orientations incluent l’appel aux titulaires d’autorisation de mise sur le marché et aux fabricants d’informer le plus tôt possible les autorités compétentes des pénuries de médicaments potentielles et réelles afin qu’ils puissent travailler ensemble pour trouver des solutions. L’EMA a également demandé aux parties prenantes d’établir des plans de prévention des pénuries de médicaments, d’accroître la résilience des chaînes d’approvisionnement et d’accroître la transparence concernant la fabrication et la distribution des médicaments.

Selon l’EMA, le partage d’informations sur les pénuries de médicaments avec les organismes de réglementation est un élément clé pour prévenir les pénuries de médicaments.

« Selon les informations transmises par certains États membres, certaines informations essentielles manquent souvent lors des notifications ou ne sont pas entièrement complétées », a déclaré l’agence. « Pour illustrer, ne pas élucider les retards de fabrication spécifiques signifie qu’il est difficile de comprendre l’impact et d’évaluer le délai probable pour la reprise de l’approvisionnement. »

« En outre, il est important de comprendre si une pénurie affectera un ou plusieurs pays, tout comme les détails sur les sites de fabrication [d’ingrédients pharmaceutiques actifs] concernés, le cas échéant (par exemple, les sites actifs par rapport aux sites dormants), car cela aiderait à déterminer avec précision l’impact (y compris implications possibles pour l’approvisionnement d’autres médicaments similaires) et comprendre les options disponibles pour atténuer ou prévenir la pénurie « , est-il ajouté.

L’EMA note que ses recommandations sont basées sur une analyse des pénuries de médicaments ainsi que sur l’expérience directe acquise auprès des régulateurs. Ce guide a été élaboré par un groupe de travail mis en place par l’EMA et l’HMA.

Outre les recommandations énoncées dans le guide, l’EMA indique que les parties prenantes devraient également utiliser la stratégie pharmaceutique de la Commission européenne, qui comprend des principes de lutte contre les pénuries de médicaments.

Les guides actuelles complètent également un guide de mai 2022 publié par l’EMA/HMA qui traite des pénuries de médicaments mais qui s’adresse aux patients et aux prestataires de soins de santé.

« La nature mondiale de la chaîne d’approvisionnement en médicaments nécessitera davantage de collaboration et d’alignement internationaux pour garantir la sécurité des approvisionnements en médicaments et la prévention des pénuries », a déclaré l’EMA. « La Commission vise à présenter des propositions législatives et non législatives pour faire face aux pénuries de médicaments, y compris des stratégies de prévention et d’atténuation. »

Source : RAPS

 

Nos derniers articles

Lutter contre l’insulinorésistance
Lutter contre l’insulinorésistance

De petites vésicules produites par le tissu graisseux semblent constituer des convoyeurs stables de l’adiponectine, une hormone qui joue un rôle clé dans le métabolisme du glucose.

lire plus
Amorçage de l’industrialisation dans l’Hexagone
Amorçage de l’industrialisation dans l’Hexagone

Les start-up et les PME innovantes en santé multiplient les initiatives de relocalisation industrielle de nouveaux produits pharmaceutiques et de dispositifs médicaux en France. La priorité étant par ailleurs de relocaliser une part de CDMO.

lire plus