ACTUALITÉS

Comment va se réorganiser NOVARTIS avec ses réductions d’emplois ?

En nommant un nouveau directeur de la stratégie et de la croissance, NOVARTIS va se réorganiser afin d’être plus efficace. Mais des licenciements sont prévus. 

Novartis a nommé mardi Ronny Gal, analyste de longue date du cabinet de conseil américain Bernstein, au poste de directeur de la stratégie et de la croissance, la dernière étape d’un remaniement organisationnel annoncé début avril par la société pharmaceutique suisse. Son rôle impliquera des responsabilités de négociation et de gestion de portefeuille.

REDUCTION D’EFFECTIFS

Alors que Novartis n’a pas encore finalisé les licenciements qui accompagneront sa restructuration. Narasimhan a déclaré lors d’une conférence téléphonique que les postes concernés seront « dans les milliers à un chiffre ». Le fabricant de médicaments employait plus de 104 000 personnes fin 2021.

La société a annoncé son intention de fusionner plusieurs unités commerciales. Par exemple, ses divisions pharmaceutiques et d’oncologie sont regroupées dans une unité « médicaments innovants » chargée de trouver et de développer des médicaments délivrés sur ordonnance. Les opérations techniques et sa division « technologie client » deviennent également une seule unité.

Des milliers d’employés de base seront touchés, bien que Novartis n’ait pas précisé quels rôles seraient touchés ni combien. Dans une interview télévisée avec Bloomberg mardi, Narasimhan a fourni quelques détails supplémentaires, notant que les licenciements se produiront dans les opérations mondiales de Novartis et affecteront principalement les postes généraux, administratifs ainsi que « en contact avec la clientèle ». Environ 4 700 employés à temps plein de Novartis travaillaient dans des fonctions générales et administratives à la fin de 2021.

La série de mouvements devrait permettre au fabricant de médicaments d’économiser au moins 1 milliard de dollars par an et d’augmenter ses marges.

« L’objectif est de rendre l’entreprise plus agile, plus efficace et de générer une croissance plus rapide », a déclaré Narasimhan à Bloomberg. La société vise des acquisitions ne dépassant pas 2 milliards de dollars.

Source : Biopharmadive

 

Nos derniers articles

Lutter contre l’insulinorésistance
Lutter contre l’insulinorésistance

De petites vésicules produites par le tissu graisseux semblent constituer des convoyeurs stables de l’adiponectine, une hormone qui joue un rôle clé dans le métabolisme du glucose.

lire plus
Amorçage de l’industrialisation dans l’Hexagone
Amorçage de l’industrialisation dans l’Hexagone

Les start-up et les PME innovantes en santé multiplient les initiatives de relocalisation industrielle de nouveaux produits pharmaceutiques et de dispositifs médicaux en France. La priorité étant par ailleurs de relocaliser une part de CDMO.

lire plus