Stratégie Santé | Actualités
production
Les dernières nouvelles
Retour
Image non disponibleAprès les voitures électriques…. Les ARNm !
Date de publication: 06 July 2020

Elon Musk a annoncé que Tesla allait travailler sur une technologie destinée à rendre plus accessible un futur vaccin contre le nouveau coronavirus.
Il a annoncé que Tesla allait travailler avec la biotech allemande CureVac. Un partenariat destiné à la production du futur vaccin au moyen de « micro-usines à ARNm » que le site allemand de Tesla Grohmann va fabriquer, a annoncé Elon Musk.

L'objectif de ces « imprimantes à ARNm » est de pouvoir produire le futur vaccin de CureVac avec des équipements plus petits et moins onéreux qu'un site de production traditionnel. Le recours à ces « imprimantes » faciliterait la disponibilité d'un futur vaccin, encore à l'essai.

La biotech allemande dresse volontiers un parallèle entre sa technologie de vaccins à ARNm et la programmation informatique. « Nous utilisons les séquences d'ARNm pour écrire un nouveau code qui va être traduit dans le corps en une protéine correspondante », souligne CureVac.
Une technologie innovante qui nécessite un site de production adapté. C'est ce process que souhaite simplifier CureVac en développant des « imprimantes à ARNm ».

Ce sera un prototype « transportable, automatisé, capable de produire plusieurs grammes d'ARNm associé à une nanoparticule lipidique, c'est à dire plusieurs centaines de milliers de doses en quelques semaines ». L'imprimante à ARNm de CureVac pourrait ainsi trouver sa place directement dans les hôpitaux, au cœur des pays et régions les plus touchés par une épidémie.

La Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (CEPI), a octroyé un financement de 34 M$ (30 M€) à CureVac, en février 2019. Avec cette somme, l'organisme, notamment financé par la Fondation Bill & Melinda Gates, a souhaité encouragé le développement de l'imprimante à ARNm de Curevac. À l'origine, le projet concernait la production d'un vaccin contre la fièvre de Lassa, contre la fièvre jaune ainsi que le vaccin contre la rage.
« Une maladie X pourrait émerger soudainement et avoir des conséquences mortelles - nous l'avons vu avec Ebola, le coronavirus MERS, Zika et d'autres maladies. C'est pourquoi nous nous efforçons de développer des plateformes de production de vaccins à réponse rapide - comme la technologie à ARNm de CureVac- pour se défendre contre ces agents pathogènes inconnus », avait déclaré Richard Hatchett, le PDG de CEPI, au moment de la conclusion de cet accord.

Conçue initiallement pour d'autres vaccins, l'imprimante à ARNm de CureVac pourrait ainsi être à l'avenir déployé pour le futur vaccin contre le nouveau coronavirus. Et constituer une réussite technologique de plus pour Elon Musk.
 

Sources : Industrie Pharma et tradingsat.com

STRATÉGIE SANTÉ
19, rue Georges Clemenceau
78000 Versailles - France
Tél. +33 (0)1 42 86 86 00
contact@strategiesante.com