Stratégie Santé | Actualités
developpement-pharmaceutique
Les dernières nouvelles
Retour
Image non disponibleLa course aux vaccins anti-covid 19
Date de publication: 27 May 2020

On dénombre 77 laboratoires qui sont dans la course, de la petite start up aux multinationales de l’industrie pharmaceutique. Avec un objectif : découvrir un vaccin contre le Covid-19. "Etre le premier, ça veut dire potentiellement des rentrées d’argent en or, et des marchés acquis par avance"

Dans cette compétition aux acteurs multiples, cinq grands groupes font la course en tête : Glaxo GSK, Merck MSD , Pfizer, Janssen-Johnson et Johnson, et Sanofi Pasteur, chacun y allant de sa piste de recherche : protéine recombinante, virus inactivés ou vaccins génétiques… Ces groupes projettent d’investir au moins 5 milliards de dollars dans la mise au point d’un vaccin. Ils reçoivent aussi de l’argent d’Etats ou de fondations. Des partenaires qui, en contrepartie, attendent d’eux qu’ils démarrent une production à grande échelle dans 18 mois.

La société américaine Moderna, s’est lancée dès la mi-mars, dans des tests sur 45 volontaires à Seattle. Les résultats de cette phase I sont très prometteurs. Aux portes de Pékin ont commencé, quasiment en même temps, les essais de la biotech chinoise CanSino, associée au Beijing Institute of Technology.

Autre exemple : Novavax, qui travaille sur un des huit projets de vaccin injectable sélectionné par la Cepi. Il a vu son action gagner 400 % à Wall Street. La simple annonce d’essais à la mi-mai sur une cohorte de 130 volontaires a fait flamber les cours. Mais les investisseurs misent aussi sur des vaccins par voie orale ou par inhalation.


LA PLACE DES FONDS DE PLACEMENT

Pour financer leurs recherches, les industriels ont intégré des grands réseaux de bailleurs de fonds.

CEPI
Le plus important est la Cepi, la coalition pour les innovations et la réponse aux épidémies, basée en Norvège. Assise sur une réserve de 680 millions de dollars, elle présélectionne et finance des projets, avec le soutien de la Bill et Melinda Gates Foundation.

Parmi les contributeurs de la Cepi, on retrouve l’ONU. L’organisme international abonde son budget grâce à des donations privées qu’il récolte en ligne. A cela s’ajoutent des subventions versées par les gouvernements de Norvège, du Canada, d’Allemagne, d’Inde, du Japon, ou encore d’Australie.
En contrepartie de ces financements, les firmes donnent des gages de bonne volonté. GSK, qui s’est associée à Sanofi, par exemple, met à disposition des membres de la Cepi, sa production d’adjuvants indispensable aux vaccins.

GLOBAL VIRUS NETWORK
C’est un consortium de technologie médicale qui a été fondé par le Professeur Gallo (un chercheur américain qui fut impliqué dans une controverse avec le professeur Luc Montagnier au sujet de la découverte du virus du Sida), et qui est présidé par Christian Bréchot, l’ex DG de l’Inserm et de l’Institut Pasteur.

"Global Health Initiative Technology Fund" : un fonds abondé  par la plus grosse ONG britannique : le Wellcome Trust de Londres.  
 

Sources : Reuters et France Inter

STRATÉGIE SANTÉ
19, rue Georges Clemenceau
78000 Versailles - France
Tél. +33 (0)1 42 86 86 00
contact@strategiesante.com