Stratégie Santé | Actualités
developpement-pharmaceutique
Les dernières nouvelles
Retour
Image non disponibleCovid19 : Autorisation de l'ANSM pour des transfusions de plasma hors étude clinique
Date de publication: 04 May 2020

Récupérer les anticorps des patients guéris du Covid-19 pour les injecter aux patients malades, voilà en quoi consiste le procédé, qui avait d'ailleurs déjà été utilisé au siècle dernier lors de l'épidémie de grippe espagnole (après la première guerre mondiale), et plus récemment avec le SRAS. Un essai clinique baptisé Coviplasma est en cours à l'AP-HP depuis début avril, et un second devrait démarrer, piloté par le Service de Santé des Armées. Les premiers résultats sont encourageants, tant au plan de la réponse au traitement que de la sécurité.

Cependant le nombre de patients pouvant être inclus dans ces essais est limité ; c'est la raison pour laquelle l'ANSM vient d'autoriser la pratique de cette technique, hors essais cliniques, à des patients admis en réanimation et à des cas sévères admis à l'hôpital. L'administration se fera uniquement en milieu hospitalier après décison des équipes soignantes. Comme pour les études cliniques, la collecte du sang sera assurée par l'Etablissement Français du Sang auprès de volontaires convalescents.

Il est précisé par l'ANSM qu'il s'agit d'une procédure d'urgence, hors essai clinique, mais à l'hôpital, dont l'efficacité n'est pas complètement démontrée, mais qui a déjà été utilisée, dans le cadre de la lutter contre le coronavirus, pour deux médicaments testés : le Plaquenil et le Kalettra.

L’ANSM vient d’autoriser ces transfusions hors essais cliniques.
Depuis le 7 avril, un essai clinique est mené sous le nom de Coviplasma. Cet essai clinique est réalisé dans les hôpitaux de l'AP-HP.
L’essai Coviplasma montre pour l'instant des résultats encourageants ne présentant pas de problème de sécurité
"l'expérience des épidémies précédentes laisse également supposer un bénéfice. On l’avait déjà remarqué à l’époque de la grippe espagnole et plus récemment avec le SRAS"

C’est pour cette raison que l’ANSM a décidé de donner le feu vert sur l’utilisation du plasma mais avec des conditions strictes.
Les transfusions pourront se faire uniquement dans le cadre hospitalier et avec le consentement unanime de toutes les équipes.
Quant à la collecte, elle sera organisée et faite par l’EFS avec le concours des patients convalescents et volontaires.
 

Source : France Inter

STRATÉGIE SANTÉ
19, rue Georges Clemenceau
78000 Versailles - France
Tél. +33 (0)1 42 86 86 00
contact@strategiesante.com