Stratégie Santé | Actualités
business
Les dernières nouvelles
Retour
Image non disponibleASTRA ZENECA révise son portefeuille.
Date de publication: 12 November 2018

Astra- Zeneca a signé deux accords qui, ensemble, pourraient lui rapporter pas moins d'un milliard de dollars.

Le premier, avec GRUNENTHAL, laboratoire allemand spécialisé dans le traitement de la douleur, et qui concerne deux médicaments situés en dehors de ses trois aires thérapeutiques majeures, Il s'agit de l'inhibiteur de pompes à protons Nexium (esomeprazole), utilisé contre les reflux gastriques et ulcères et du Vimovo (naproxen/esomeprazole), utilisé dans le traitement de diverses maladies inflammatoires.

 

Nexium a perdu le brevet protégeant sa substance active dans la majorité des marchés internationaux, tandis que Vivomo reste protégé dans la plupart des marchés européens jusqu'en 2025. Selon les termes de l'accord, les droits européens de Nexium et les droits internationaux (hors États-Unis et Japon) de Vivomo vont être cédés à Grünenthal, qui versera à AstraZeneca un paiement initial de 700 millions de dollars, puis des paiements d'étapes pouvant aller jusqu'à 90 M$ pour Nexium, ainsi qu'un paiement initial de 115 M$ et des paiements d'étapes pouvant atteindre 17 M$ pour Vivomo. Au total, la transaction, qui devrait être finalisée d'ici à la fin de l'année 2018, pourrait donc atteindre 922 M$. AstraZeneca continuera de commercialiser Nexium en dehors de l'Europe, où la société conserve ses droits. Au premier semestre 2018, les ventes de Nexium en Europe s'élevaient à 121 M$. Sur la même période, celles de Vimovo à l'international (hors États-Unis et Japon) étaient de 37 M$. AstraZeneca continuera à produire et fournir Nexium dans le cadre d'un accord d'approvisionnement sur le long terme.

AstraZeneca a annoncé également un accord avec le Suisse Covis Pharma pour la vente de ses droits sur les médicaments Alvesco (ciclesonide), utilisé dans le traitement de l'asthme persistant, ainsi qu'Omnaris et Zetonna (ciclesonide), deux traitements utilisés pour lutter contre les symptômes nasaux associés aux rhinites.

En 2017, les ventes de ces trois produits se sont élevées à 106 M$. Covis Pharma dispose, depuis 2017, des droits sur ces trois produits aux États-Unis. À la clôture de la transaction, attendue d'ici à la fin de l'année 2018, il détiendra également les droits de ces produits en dehors des États-Unis, devenant ainsi leur propriétaire. L'opération n'inclut pas de transfert d'employés ou d'installations d'AstraZeneca. Selon les termes de l'accord, Covis Pharma versera 350 M$ à AstraZeneca lors de la finalisation de la transaction. D'éventuels paiements d'étapes pouvant aller jusqu'à 21 M$ sur quatre ans à compter de 2019 pourront également être versés.

Sources Reuters et Industrie.com

 

STRATÉGIE SANTÉ
19, rue Georges Clemenceau
78000 Versailles - France
Tél. +33 (0)1 42 86 86 00
contact@strategiesante.com